KIDD, Johnny (Frederick Heath) : chanteur et guitariste de rock'n' roll britannique, 1959-196. Né le 23.11.1935 à Willsden (Angleterre). MOrt le 08.10.1966 à Bury (Angleterre).

Auteur du classique "Shakin' All Over", ce rocker londonien disparu à trente ans, accompagné de son groupe les PIrates, fut l'un des plus talentueux et authentiques précurseurs du rock'n' roll en Angleterre, ouvrant la voie aux Beatles et aux Rolling Stones

Comme beaucoup, Freddie Heath fait ses débuts grâce au skiffle. IL fonde les Vampires (1956), les Five Nutters, parfois nommés Fred Heath & His Frantic Four (1957, les Fabulous Freddie Heath Band (1957), bientôt Fred, Mike & Tom Show (1959), où débutent les guitaristes Alan Caddy et Tom Doherty, le bassiste Johnny Gordon et le batteur Don Toy, remplacé par Ken McKay. Ils constituent les premiers Pirates : Heath a choisi ce nom de scène en référence au capitaine pirate écossais William Kidd. A la différence de ses collègues qui reprennent les titres les plus connus des rockers blancs américains, Kidd et ses Pirates reprennent des titres moins connus du rhythm'n' blues noir, comme ceux de Bo Diddley et Arthur Alexander. HMV publie un premier 45 tours, "Please Don't Touch - Growl" (mai 1959), deux compositions originales dont la force est impressionnante. Jack Good, producteur de l'émission télévisée "Wham", suggère à Kidd de porter un bandeau sur l'il (avril 1960) après qu'il a été blessé en cassant une corde de sa guitare. Réduisant ses Pirates à un trio, il publie son classique "Shakin' All Over" (juin 1960) à la fameuse intro au vibrato de guitare, dû à Joe Moretti, un guitariste écossais qui a officié avec Alex Harvey et Georgie Fame, ainsi que Gene Vincent et Eddie Cochran en tournée. Le même Moretti est d'ailleurs aussi responsable du fabuleux solo de "Brand New Cadillac" de Vince Taylor, qui demeure, avec "Shakin' All Over" et " Move It" de Cliff Richard, l'un des trois classiques du rock'n' roll britannique, "Restless", toujours avec Moretti, se révèle aussi envoûtant. Une même tournée en hiver 1961, réunit Kidd et Taylor avec Gene Vincent. Les séances d'enregistrement de Kidd se déroulent aux studios EMI sous la tutelle de Peter Sullivan, futur associé de George Martin. Après un 45 tours unissant deux reprises, "Linda Lu - Let's Talk About Us" (mars 1961) puis encore un original, "Please Don't Bring Me Down", il enregistre "Hurry On Back To Love - I Want That" avec l'orchestre de Michael Sammes en décembre 1961. Il monte vite de nouveaux Pirates, les plus fameux, avec le guitariste Mick Green, le bassiste Johnny Spence et le batteur Frank Farley.

Kidd et ses Pirates se produisent durant la même tournée que Jerry Lee Lewis. Jouant dans tous les bals, cinémas, au Star Club de Hambourg, à l'oasis de Manchester, à la Cavern de Liverpool, le groupe a une influence profonde sur ses cadets. Les Pirates incorporent le rhythm'n' blues : "I Just Want To Make Love To You" (deux ans avant les Rolling Stones), "I Can Tell", "A Shot Of Rhythm'n' blues", "Some Other Guy", "A Little Bit Of Soap", "Shop Around" (Smokey Robinson) et autres. Après "I'll Never Get Over You", une reprise de Gordon Mills des Viscounts, il crée "Hungry For Love" du même Mills, que reprendront les Searchers, Kidd tourne avec les Ronettes, les Rolling Stones, Marty Wilde et les Swinging Blue Jeans. Il enchaîne par un programme réunissant les Crystals, Joe Brown, Heniz et Manfred Mann. Kidd est de nouveau au creux de la vague malgré ses apparitions régulières et la qualité de "Ecstasy, Always'n' Ever", "Dr. Feelgood", "Jealous Girl", "Your Cheating Heart". Parti avec les Dakotas, Green est remplacé par John Weider, futur membre des (New) Animals et de Family, pour "Don't Make The Same Mistake As I Did". Devant la popularité constante de son classique, il en interprète une nouvelle mouture, "Shakin' All Over '65". Après un dernier 45 tours, "Shades Of Blue", Kidd met sur pied les New Pirates avec le guitariste Micky Stewart, l'organiste Ray Soaper, le bassiste Nick Simper et le batteur Roger Truth : cette formation joue pour "Send For That Girl - The Fool". De retour d'un concert, Johnny Kidd est victime d'un accident de voiture et meurt sur le coup.

"Shakin' All Over" a été repris par nombre de groupes de rhythm'n' blues britannique des années 60. Le plus fameux d'entre eux, les Who, l'a immortalisé sur son Live At Leeds (1970). En 1976, Mick Green, avec Spence et Farley, a reformé les Pirates, enregistrant trois albums. Il a beaucoup influencé Wilko Johnson, qui a dit avoir appelé son groupe Dr. Feelgood" d'après une reprise d'un vieux blues faite par Kidd et ses Pirates. The Complete Johnny Kidd (1992) permet d'apprécier pleinement l'héritage de ce rocker unique. Le regretté Keith Hunt lui a consacré un livre, Shakin' All Over, The Birth Of British R & B - The Life And Times Of Johnny Kidd (1996).