Nina Simone SIMONE, Nina (Eunyce Waymon) : chanteuse et pianiste de jazz et de rhythm'n' blues américaine, 1957-2003. Née le 21.02.1933 à Tyron (Caroline du Nord). Morte le 21.04.2003 à Carry-le-Rouet (France).

Cette chanteuse noire de la Côte Est , formée par le gospel et le piano classique, est surtout connue en France pour sa version de « Ne Me Quitte Pas ». Au cours de sa longue carrière elle a abordé le jazz, le rhythm'n' blues et la variété. Elle a composé un des standards les plus fameux de l'histoire du rock : « Don't Let Me Be Misunderstood » repris, entre autres, par les Animals.

Elle commence à chanter à l'église à l'âge de six ans dans sa petite ville natale de Tyron, située dans la région montagneuse de Caroline du Nord. Elle apprend le piano et l'orgue, et obtient une bourse pour étudier à Asheville (Caroline du Nord). Ses dons l'amènent à suivre les cours de la Juilliard School of Music de New York, où elle travaille notamment des pièces de Bach. Un incident survenu alors, qu'âgée de dix ans, elle donne son premier récital dans sa ville natale lui laisse une marque indélébile : ses parents, au milieu de l'assistance blanche, subissent l'humiliation de se faire expulser par les organisateurs. La lutte contre le racisme deviendra bientôt pour elle plus qu'une cause à défendre : une véritable raison de vivre. Après avoir enseigné le piano et le chant à l'Arlene Smith Studio de Philadelphie (Pennsylvanie), elle gagne sa vie comme pianiste de jazz dans une boîte d'Atlantic City (New Jersey), le Las Vegas de la Côte Est , où le public l'encourage à chanter. Elle réalise ses premiers enregistrements pour la firme Bethlehem de Philadelphie en 1957. Un détail peu connu : elle prend le nom de scène de Nina Simone en témoignage d'admiration à la comédienne Simone Signoret, alors extrêmement populaire aux Etats-Unis. Son répertoire de l'époque, qui comprend notamment « My Baby Just Cares For Me » et « I love You, Porgy », tiré de l'opéra Porgy And Bess de Gershwin, son premier véritable succès, est indémodable, comme peut en témoigner la seconde carrière de « My Baby Just Cares For Me » qui se hissera, trente ans plus tard, au n°5 britannique en 1987 après son utilisation dans une publicité pour le parfum Chanel n°5.

Dans les années 60, en signant chez Colpix puis Phillips et RCA, Nina Simone négocie un virage vers le rhythm'n' blues, enregistrant notamment « I Put A Spell On You » de Screamin' Jay Hawkins et créant sa propre composition, « Don't Let Me Be Misunderstood », dont The Animals, en 1965, créeront une version accélérée reniée par sa créatrice. A partir de 1963, elle s'engage d'une manière de plus en plus radicale dans le combat pour l'obtention des droits civiques pour les noirs, écrivant des textes éloquents comme « Why ? The King Of Love Is Dead », en 1968, après l'assassinat de Martin Luther King, et le fameux « Young, Gifted And Black » dont le duo jamaïcain Bob & Marcia a chanté une version reggae à succès en 1970. Elle écrira plus tard dans son autobiographie : « La première chose que je voyais le matin au réveil, c'était mon visage noir dans le miroir de la salle de bains, et cela conditionnait ce que je pensais de moi pour le reste de la journée. » Passé le succès auprès d'un vaste public de sa version d' « Ain't Got No I Got Life », un air de l'opéra rock Hair (1968), et de sa reprise de « To Love Somebody » des Bee Gees (1969), son engagement radical au sein du mouvement du Black Power effraie les programmateurs des radios et télévisions, qui ne diffusent plus ses disques et ne l'invitent plus. Ainsi, après avoir passé deux ans sans enregistrer, elle prend en 1974 la décision d'abandonner le métier. Elle quitte alors les Etats-Unis, élisant domicile en Europe (elle vivra notamment en France, En Suisse et en Angleterre). Elle enregistre à nouveau, en 1978, un album Baltimore, tiré d'après sa reprise d'une chanson de Randy Newman. Une longue période passée sans enregistrer est rompue en 1986 avec Nina' Back, un album suivi de Let It Be Me, un album propulsé par le succès inespéré de la ressortie de « My Baby Just Cares For Me ». En 1991, elle publie son autobiographie, I Put A Spell On You et se produit avec un grand succès à travers la France. Son dernier album fut A Single Woman (1993), très favorablement recueilli.