Travelling Willburys TRAVELLING WILLBURYS, (The) 1988-1991.

- Lefty Willbury (Roy Orbison), chanteur et guitariste. Né le 23.04.1936 à Vernon (Texas). Mort le 04.12.1988 à Hendersonville (Tennessee).
- Lucky Willbury (Bob Dylan), chanteur et guitariste. Né le 24.05.1941 à Duluth (Minnesota).
- Nelson Willbury (George Harrison), chanteur et guitariste. Né le 24.02.1943 à Liverpool (Angleterre). Mort le
- Charlie T. Jr. Willbury (Tom Petty), guitariste et chanteur. Né le 20.10.1953 à Gainesville (Floride).
- Otis Willbury (Jeff Lynne), chanteur, organiste et guitariste. Né le 30.12.1947 à Birmingham (Angleterre).

« L'aventure a été fantastique et complètement accidentelle » (George Harrison). Formé dans la décontraction et pour seul plaisir par Bob Dylan, George Harrison, Tom Petty, Roy Orbison et Jeff Lynne d'Electric Light Orchestra, ce groupe a enregistré deux albums dont le premier possède un charme irrésistible.

A l'origine de cette sympathique idée, se trouve Jeff Lynne, qui a fait produire par George Harrison son album Cloud Nine (1987). Désireux d'enregistrer un morceau supplémentaire en vue d'un maxi-45 tours, Harrison part retrouver Lynne qui travaille à ce moment-là avec Roy Orbison à Los Angeles pour son grand album de retour, Mystery Girl. Rejoints par Tom Petty (dont Full Moon Fever a aussi été produit par Jeff Lynne), ils se rendent chez Dylan, qui possède un petit studio à Malibu : c'est là qu'est collectivement conçu et enregistré « Handle With Care » (avril 1988). Dans l'enthousiasme, l'idée d'un album prend corps, et un répertoire est écrit spécialement dans la maison de Dave Stewart d'Eurythmics. Dans le jargon de cette équipe, un « willbury » est un animal imaginaire responsable des pannées dans le studio. L'album est enregistré en dix jours. Les finitions (ajouts, mixages) se font chez Harrison avec le saxophoniste Jim Horn, les percussionnistes Ray Cooper et Ian Wallace et le batteur Jim Keltner. Pour des raisons contractuelles, l'album est publié sous ce nom fictif et les participants se choisissent des pseudonymes. Et les notes de pochette sont hilarantes. Album plein de fraîcheur, The Travelling Willbury Volume 1 dépasse en conviction et joie de jouer et chanter tout ce que les protagonistes ont enregistré depuis des années. Roy Orbison y offre en particulier un « Not Alone Anymore » qui constitue un des sommets de sa carrière. Dylan donne là ses plus belles chansons depuis longtemps dont « Tweeter & The Monkey Man ». « Handle With Care » et « End Of The Line » sont chacun des tubes, et l'album s'écoule dans le monde à plus d'un million d'exemplaires. La mort brutale d'Orbison en décembre 1988 met malheureusement fin aux espoirs de poursuite.

Les Travelling Willburys renaîtront pourtant un an plus tard. En avril 1990, afin d'aider les orphelins roumains, Olivia Harrison, épouse de George, fonde l'association Romanian Angel Appeal avec l'aide de Yoko Ono, la comédienne Barbara Bach (épouse de Ringo Starr) et Linda McCartney. Un disque est alors prévu pour réunir des fonds, provocant la réunion des Travelling Willburys : il est un temps question de remplacer Orbison par un autre vétéran, Del Shannon (qui travaille avec Lynne), mais l'idée est abandonnée. Les musiciens enregistrent « Nobody's Child » d'après Lonnie Donegan en juillet 1990. A l'instigation de Dylan, un nouvel album est mis en chantier avec Harrison, Petty, Lynne et Keltner. Sachant que des disques pirates circulent (ce qui équivaut à un volume deux), les quatre Willburys restants intitulent leur second opus The Travelling Willburys Volume 3, naturellement dédié à la mémoire d'Orbison. Nouveau changement d'identité : Harrison devient Spike, Dylan est Boo, Petty s'appelle Muddy et Lynne est Clayton. Le simple « She's My Baby » en est extrait, couplé à une version de « Runaway », le succès de Del Shannon, interprété par Jeff Lynne. Depuis « Willbury Twist » (1991), les Travelling Willburys se sont mis en sommeil, sans doute définitivement.